TRACK'N'SHOOT Index du Forum

TRACK'N'SHOOT
Forum de discussion pour passionnés d'automobile, de circuit et de photographie automotive

 TRACK'N'SHOOT Index du ForumIndex Track'N'Shoot   FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   




 Invité, voici pour vous, les dernières news de Track'N'Shoot ! 
Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TRACK'N'SHOOT Index du Forum -> Espace Paddocks -> Auto & co -> News, Essais, Comparatifs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 26 869
Prénom: Robert
Localisation: Nurburg
Véhicule(s): ITR
Circuit (pratique): Oui souvent
Mat. photo: Nikon D90 - accessoires

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 11:15 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Source = www.auto-mag.info
Auteur = Laurent SANSON
Date de l'article = 05 juillet 2010
Galerie photographique = ICI

Citation:
FANTASTIQUE MACHINE

Après la S5 et son V8 4.2 FSi de 354 ch, Audi récidive de fort belle manière avec la RS5, l’ultime évolution du Coupé A5 badgé de l’exclusive griffe RS et dont la puissance atteint désormais 450 ch. Aussi bestiale que sage, la RS5 cultive les paradoxes en s’affirmant docile en milieu urbain et déchaînée hors des villes.





Dans l’antre Audi de Ingolstadt non loin de Munich, on cultive un goût prononcé pour les sportives extrêmes déclinées d’un modèle phare. Fort du succès de son A5 dans les versions Coupé, Cabriolet et 4 portes Sportback, Audi a imaginé une ultime version, la RS5, une super sportive élaboré uniquement sur la base du Coupé. Désormais paré de la griffe RS et de tout ce qui va bien avec, dont un moteur surpuissant de 450 ch, le Coupé RS5 fait honneur au célèbre blason qui orne à présent sa nouvelle calandre SingleFrame.





UNE SUPER SPORTIVE AU TOP DE L'ÉLÉGANCE

Avec la RS5, Audi ne fait pas dans la surenchère en terme de style. Du sobre, de l’efficace et donc du sportif classe avec un véritable rôle aérodynamique car rien n’est gratuit pour la marque aux quatre anneaux. Respectueux de l’esprit RS des RS2, RS4, RS6 et TT RS, le Coupé RS5 en impose avec son look bodybuildé derrière sa ligne pourtant sobre et épurée. C’est d’ailleurs tout le charme de cette RS5, un look sage et très élégant mais sportif par une alchimie dont Audi maîtrise tous les aspects. Par rapport au Coupé A5 de base, la RS5 s’en démarque par un nouveau bouclier avant doté de larges prises d’air latérales, d’une nouvelle calandre, d’ailes élargies afin de recevoir les imposantes roues de 19 pouces de série (20 en option), de bas de caisse, d’un aileron extractible au dessus de 120 km/h et d’un bouclier arrière intégrant un diffuseur.





APPELLATION D’ORIGINE CONTRÔLÉE

Pièce maîtresse de cette RS5, son moteur V8 4.2 litres FSi. Un bloc atmosphérique identique à celui qui équipe la supercar R8 avec une puissance portée à 450 ch, contre 420 ch pour la R8 V8. Ainsi motorisée, la RS5 s’intercale en terme de puissance entre le TT RS au 5 cylindres turbo de 340 ch et la berline RS6 au V10 FSi de 580 ch. Une fois dans l’habitacle à la finition comme toujours parfaite et à la présentation sans la moindre fausse note de goût, on entre pleinement dans l’univers RS dès la mise en marche du moteur au ronronnement très mélodieux. Ce n’est que du plaisir auditif avant de prendre une toute autre dimension une fois que l’on sélectionne le premier rapport de la boite S tronic à l’aide de la palette de droite disposée derrière le volant. L’enclenchement des rapports, tant en montée que lors de la descente, est l’un des autres points forts de cette RS5, d’autant que chaque changement de vitesse s’accompagne - surtout en mode Dynamic - d’une détonation rauque dans l’échappement très plaisante à l’oreille. Pas le moindre temps mort, sans la moindre coupure et perte de puissance, le V8 monte franchement et monte encore pour devenir tout simplement exceptionnel au dessus de 4 000 tr/mn et ce jusqu’au régime de 8 000 tr/mn. La mélodie du V8 devient alors totalement enivrante et le châssis fort de sa transmission intégrale Quattro typée propulsion avec une répartition de base 40/60 et son nouveau différentiel Quattro Sport qui peut répartir la puissance jusqu’à 85% sur l’arrière et 70% sur l’avant en fonction de l’adhérence, est tout simplement gigantesque. Totalement scotché au sol même en entrant très fort sur les diaboliques freins carbone-céramique dans le virage, le Coupé RS5 enchaîne alors la courbe avec une facilité déconcertante. D’une efficacité redoutable sur les routes montagneuses de notre essai dans les environs de Fribourg en Allemagne, le châssis de cette RS5 procure un plaisir de conduite de très haut vol avec un niveau de sécurité tout aussi haut grâce aux multiples aides à la conduite, ce qui ne dispense pas d’avoir quelques notions de conduite pour en tirer la quintessence.





J’AIME
- Le style sport chic Premium
- L’efficacité redoutable de l’ensemble châssis - moteur - boite S tronic
- La puissance bestiale du V8 et sa sonorité
- L’efficacité du freinage carbone-céramique
- La finition et la présentation au top
- L’agilité et la relative discrétion en usage urbain

J’AIME MOINS
- La consommation moyenne de 18 l/100 km mini lors de l’essai
- Le malus écologique élevé de 2600 € (soit 3% du prix)
- Tarif élevé mais dans la moyenne de la concurrence (C63 AMG, M3)

FICHE TECHNIQUE - AUDI RS 5
- Coupé 4 places - 2 portes
- Longueur 4,65 m - largeur 2,02 m - hauteur 1,36 m
- Présentation extérieure spécifique RS
- Bouclier RS avec larges prises d’air latérales
- Calandre RS SingleFrame
- Ailes AV & AR élargies
- Bas de caisse
- Aileron AR amovible
- Bouclier AR RS avec extracteur
- Jantes 19 pouces de série
- Moteur essence V8 de 4 163 cm3
- Puissance de 450 ch à
- Couple de 430 Nm
- Boite de vitesse S tronic à 7 rapports
- Transmission intégrale Quattro
- Différentiel AR Quattro Sport
- Suspension pilotée avec système Audi Drive Select
- Émissions de CO2 de 252 g/km
- 0 à 100 km/h en 4,6 s
- Vitesse maxi de 250 km/h (limitée électroniquement)
- Tarif de base de 86 350 €




Nordschleife addict > 270 laps
Galerie > www.vmartins-photography.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
BlackTorn91
Membre MC
Membre MC

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2010
Messages: 58
Localisation: 91
Date de naissance: 22/09/1978
Sexe: Masculin
Véhicule(s): Leon Cupra R
Circuit (pratique): Occasionnellement

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 11:46 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

Ils auraient du mettre l'excellent moteur de la RS6 Very Happy Bon sinon toujours aussi sympa ce coupé.

Revenir en haut
takumi
Pistard
Pistard

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 1 890
Localisation: paris 13
Date de naissance: 12/12/1979
Sexe: Masculin
Véhicule(s): 206 s16 et 200sx
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: canon 450d

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 12:03 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

j adore  amoureux

Revenir en haut
Franck Bullitt
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 3 224
Prénom: Nicolas aka Roudoudou
Localisation: 77
Date de naissance: 04/04/1980
Sexe: Masculin
Véhicule(s): BMW x 3
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: Sony A350

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 17:05 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

L'audi RS4 est avec la R8 les seules Audi que j'apprécie Exclamation

La propulsion, y a que ça de bon car si ça glisse pas, je kiffe pas!

Moi quand on m'en fait trop: je correctionne plus: j'agis, j'modère, j'bannis...


Revenir en haut
MSN
Juju13
Super Modérateur
Super Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2008
Messages: 6 537
Prénom: Julien
Localisation: DTC
Date de naissance: 11/12/1990
Sexe: Masculin
Véhicule(s): Saxo VTS 16V
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: Canon 20D

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 18:37 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

C'est kler qu'ils auraient put mettre le V10 je comprend pas trop, peut être une question de poids ou de taille Neutral mais ça n'enlève en rien a sa ligne qui est très belle oui



"Tu crois que ça passe là ?! Tkt ça passe crème !"
"C'est comme ci quelqu'un contrôlait mes gestes" ©


Revenir en haut
Lou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 26 869
Prénom: Robert
Localisation: Nurburg
Véhicule(s): ITR
Circuit (pratique): Oui souvent
Mat. photo: Nikon D90 - accessoires

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 21:27 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

+1 avec Ju oui


Nordschleife addict > 270 laps
Galerie > www.vmartins-photography.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
takumi
Pistard
Pistard

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 1 890
Localisation: paris 13
Date de naissance: 12/12/1979
Sexe: Masculin
Véhicule(s): 206 s16 et 200sx
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: canon 450d

MessagePosté le: Mar 6 Juil - 21:32 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

niveau perf je suis d accord pour le v10 , mais niveau son le v8 audi trop bon  amoureux

Dernière édition par takumi le Jeu 8 Juil - 19:05 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Franck Bullitt
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2009
Messages: 3 224
Prénom: Nicolas aka Roudoudou
Localisation: 77
Date de naissance: 04/04/1980
Sexe: Masculin
Véhicule(s): BMW x 3
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: Sony A350

MessagePosté le: Jeu 8 Juil - 18:34 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

takumi a écrit:
niveau je suis d accord pour le v10 , mais niveau son le v8 audi trop bon  amoureux


+1 car pour avoir pu pousser la R8 V8 à 7000... j'en ai eu les poils hérissés grâce à l'échap sport winner trinquer

La propulsion, y a que ça de bon car si ça glisse pas, je kiffe pas!

Moi quand on m'en fait trop: je correctionne plus: j'agis, j'modère, j'bannis...


Revenir en haut
MSN
Lou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2007
Messages: 26 869
Prénom: Robert
Localisation: Nurburg
Véhicule(s): ITR
Circuit (pratique): Oui souvent
Mat. photo: Nikon D90 - accessoires

MessagePosté le: Ven 9 Juil - 07:44 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

Une autre article...

Source = Le Blog Auto
Article paru le = 09 juillet 2010
Auteur = Clément Vézinet
Galerie Photographique = ICI

Citation:
Essai Audi RS5: La chevauchée de Valkyrie!



Depuis ces derniers mois le monde automobile est en pleine mutation. Tour à tour la crise économique et la prise de conscience environnementale ont fait disparaitre des marques vieillissantes aux véhicules obsolètes et à la consommation démesurée (NDLR: Hummer)
C’est dans ce contexte que nous avons vu apparaître les premières sportives propres comme la Tesla Roadster ou la Fisker Karma. Les constructeurs généralistes préparent eux aussi leurs armes à coups de prototypes comme l’Audi E-Tron ou encore la Porsche 918 Spyder hybride.
L’avenir des sportives à grosse cylindrée semble s’assombrir cruellement. A juste titre d’ailleurs. Quand on voit les performances d’une Tesla Roadster ou celles annoncées pour la Mercedes SLS e-cell, on est en droit de se demander ce qu’il reste à la motorisation thermique… Alors quand Audi nous a proposé de venir essayer sa dernière nouveauté, nous nous sommes empressés de répondre par un grand OUI!
C’est en Allemagne que l’essai de la toute dernière sportive d’Ingolstadt a eu lieu. Au programme autoroute et lacets montagnard. De quoi solliciter le V8 et le châssis dans ce programme naturellement orienté sport.

Les changements
De prime abord cette RS5 impressionne. Sa silouhette allongée, ses énormes jantes de 20″ et le fameux badge “RS” annoncent la couleur. L’Audi n’est pas là pour la figuration ! Esthétiquement elle est plutôt réussie. Agressive sans être trop insolente, sportive tout en conservant sa coupe raffinée, la RS5 sait s’adapter à son pilote. Son style plus consensuel sera préféré au style (beaucoup) plus affirmé de l’Audi TT RS.
Au niveau des modifications on remarquera les ailes élargies, la calandre nid d’abeille noir brilliant, les rétroviseurs en aluminium poli, ou encore le diffuseur arrière. A noter l’apparition d’un aileron escamotable qui évite ainsi de dénaturer la ligne de notre coupé (comme c’était le cas pour la TT-RS précédemment essayée) tout en renforçant l’appui aérodynamique.

A l’intérieur l’ambiance se fait nettement plus sportive que dans une A5 classique. La profusion de carbone sur la console centrale, les poignées de porte et les sièges semi-baquets affublés du logo RS renforcent cet esprit. Le détail qui apporte la touche finale ? La forme arrondie du pommeau de vitesse, censée rappeler le levier de vitesse de la boîte manuelle des sportives d’antan.



Au niveau des nouveautés, la RS5 inaugure la toute nouvelle boite S-tronic, à 7 rapports et double embrayages, très proche d’une boîte PDK dans sa conception. La première différence est la suppression du mode sport dont la sélection s’effectue désormais via le système Drive Select.

Ce dernier permet de configurer sa voiture selon 3 modes prédéfinis et 1 règlage personnalisable:
- confort
- dynamic
- auto

Ces modes influent sur les trois paramètres ci-dessous:
- le moteur (commande d’accélérateur, clapet d’échappement)
- la boite (réactivité, rapidité de passage des rapports)
- la direction (durcissement)

Chaque mode privilégie une combinaison. Le mode dynamic optimise les réglages pour un comportement sportif, le mode confort comme son nom l’indique privilégie la souplesse au côté rageur du V8, le mode Auto s’adapte au style de conduite du pilote. Enfin, le mode individuel permet de régler à sa convenance les 3 caractéristiques et paramétrer ainsi une voiture selon ses moindres désirs.
Pour contenir toute cette débauche de puissance, notre modèle d’essai était équipé de l’option freins céramique (7 200€!). Les étriers 8 pistons viennent pincer les énormes disques de 19 pouces recouverts d’une couche de céramique, offrant des distances de freinages raccourcies ainsi qu’une endurance accrue.

Action!

Les présentations faites, il est temps de prendre en main la bête.

Notre périple commence par une cinquantaine de kilomètre d’autoroute… illimitée… de quoi tester la montée en régime du V8, ainsi que sa vitesse de pointe.



Vous vous souvenez de la question que je posais en début d’article: “Que reste-t-il à la motorisation thermique”, voici la réponse…
Une fois la clé de contact tournée on comprend…même nos amis José et Noël ne pourraient rester insensibles au doux ronron du V8 qui sommeille sous le capot. Ce bruit rauque, semble annoncer un cataclysme. A la moindre sollicitation de l’accélérateur on sent que le gros matou est capable de se transformer en féroce prédateur… Je vous le concède c’est un sentiment primaire…mais ça, jamais aucune voiture électrique ne pourra vous le retranscrire…

L’autoroute est dégagée, le mode sport est enclenché, il est temps d’appuyer! Le bruit se fait assourdissant. L’aiguille du compteur grimpe sans vouloir s’arréter. Les rapports s’enchainent sans aucun temps mort. On en vient même à oublier l’existence des palettes, en faisant complètement confiance au mode tout automatique. Alors que la zone rouge approche, mon corps est comme encastré dans le siège. Nous sommes déjà à 130 kilomètre heure. Le paysage défile de plus en plus vite, le champ de vision se rétrécit comme peau de chagrin. Il faut tenir le volant fermement car à cette vitesse, les mouvements d’air générés par le déplacement de la voiture ont tendance à amplifier les réactions de la direction. La voiture qui me précède se rapproche et il est temps de soulager l’accélérateur, alors que les 200 kilomètres heure sont dépassés depuis très longtemps.

La décélération est à l’image de l’accélération: brute, franche, rapide. Les freins céramique sont d’une éfficacité redoutable. Nous verrons par la suite si leur endurance égale leur puissance. La cinquantaine de kilomètre a été avalée en un temps record, et déjà la jauge semble avoir bien diminuée.

Il est à présent temps de quitter l’autoroute et de rejoindre les routes sinueuses de montagne. La route est belle, sèche, la montée dure une dizaine de kilomètres. Dès les premières courbes on sent que le grip est phénoménal. La voiture enchaîne les virages avec aisance et rapidité. Bien que la RS5 soit équipée de la technologie Quattro, des modifications sensibles ont été réalisées par les ingénieurs Audi, afin de donner un comportement plus typé propulsion que quatre roues motrices. En appui, le châssis ne se désunit pas. Une simple pression sur la pédale de droite propulse la voiture de virage en virage comme un boulet de canon. Le freinage, toujours incisif, ne faiblit pas. Même après de longues descentes effectuées à un rythme soutenu, il reste constant. Le revêtement céramique fait sensation.



Le crépuscule fait doucement son apparition, il est l’heure de ramener la bête à son box. La forêt noire s’endort, ne laissant filtrer comme unique bruit, que les vocalises du V8, tel l’animal sauvage qui part en chasse à la tombée de la nuit…

Avec son poids conséquent de plus de 1700 Kilos et son empattement de presque 3 mètres, le pari de faire une voiture agile n’était pas gagné d’avance. Audi s’en sort une nouvelle fois avec succès. Cette RS5 porte avec fiérté le blason RS, pérpétuant avec honneur la tradition des coupés sportifs du département d’Ingolstadt. Le moteur est disponible, coupleux, avec une sonorité envoutante dans les tours. La boîte est réactive et le mode entièrement automatique est une vrai réussite. Les freins assurent en toutes circonstances et mettent en confiance. Son défaut? On pourrait dire son prix. A presque 105 000€ dans cette configuration, l’Audi RS5 vient se frotter au mythe Porsche et sa 911 Carrera 4S au comportement bien plus sportif et joueur… A vous de choisir




Nordschleife addict > 270 laps
Galerie > www.vmartins-photography.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
takumi
Pistard
Pistard

Hors ligne

Inscrit le: 06 Juil 2009
Messages: 1 890
Localisation: paris 13
Date de naissance: 12/12/1979
Sexe: Masculin
Véhicule(s): 206 s16 et 200sx
Circuit (pratique): Spectateur / Photographe
Mat. photo: canon 450d

MessagePosté le: Ven 9 Juil - 14:20 (2010)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE Répondre en citant

amoureux

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:22 (2016)    Sujet du message: Audi RS5 - FANTASTIQUE MACHINE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TRACK'N'SHOOT Index du Forum -> Espace Paddocks -> Auto & co -> News, Essais, Comparatifs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Get your own Chat Box! Go Large!

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com